LA JONTE - AVRIL 2009

Le stage dans la Jonte commence par la découverte du gite. Si l'accès n'est pas aisé, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est impressionant :



Avec tout le confort, même un véhicule pour le transfert du matériel et des vivres



Et pour l'intérieur, c'est charmant, eh oui, chauffage au bois


Les alcôves ne sont pas pour les grands, port du casque obligatoire, enfin sur site d'escalade...


On aura même l'occasion de faire un barbecue, quel régal ! Comme les crèmes"spécial Denis", meilleures que tous les desserts lactés industriels.



Et tout cela, sous la protection du château de Peyrelade, point de départ d'une petite rando (CAP pour certains), pour se mettre en jambe le premier soir.


Et si on parlait d'escalade, après les problèmes d'intendance.


Nous avons essentiellement travaillé du côté du cirque des vases et de la roche décollée, sauf pour nos experts, partis décoller dans la fusée.

La Jonte, c'est beaucoup de gaz, et pas seulement à cause des "beens perdus"...à ne pas confondre avec les "has beens"




Une petite laine Denis ? Il fait frisquet dans la "diagonale du fou", euh "du gogol"


Petit jeu : Marion et Nicolas se cachent sur la photo, où sont-ils ? Quelle est la cotation de la voie ?

Après ces quatre jours (cinq pour les réfractaires au canyoning), une seule envie, celle de revenir pour faire les voies qui n'ont pu être faites ou achevées, faute de temps, de météo (avec un copieux arrosage mardi après-midi) ou d'un niveau suffisant. Merci donc aux GO, Jérôme et Denis.

En parlant de canyoning, difficile de faire des photos dans un canyon, a fortiori dans l'abîme de Bramabiau sans équipement spécial, les images resteront donc dans nos mémoires, sauf celle du parking, et celle de la bataille de boules de neige, ben oui, l'eau est froide et abondante, ce n'est pas pour rien, tant pis pour la Dourbie !


Ah!  qu'il est beau le débit de l'eau
S'il est un débit beau c'est bien le beau débit de l'eau
Au débit d'eau y'a le beau Dourbie
Mais l'on maudit le fort débit
Trop fort débit des longs siphons du débit d'eau d'Dourbie
(librement inspiré de C. Trenet)


Dernier jour, alors que les prévisions météo nous orientaient vers une grasse mat' suivie d'une randonnée pluvieuse, les nuages menaçants nous ont accompagnés toute la journée dans la couenne du Tarn.

Et finalement, ce n'est qu'au matin du départ que les éléments se sont précipités, juste pour le chargement des véhicules...Ambiance humide et glaciale pour le retour, comprenne qui pourra !




15/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres